Rechercher :

Editorial

 

L’exploit de la sonde Rosetta rappelle en quoi l’Europe nous est aujourd’hui complètement nécessaire : elle seule nous donne la dimension requise pour les grands projets d’avenir et pour les grandes politiques nécessaires en ce siècle, décidément aussi impitoyable que les précédents.

Sans l’Europe, pas de participation française à la conquête spatiale.

A la une

 

 

 

 

 

Avec Georges Labazée, Sénateur des Pyrénées-Atlantiques et Président du Conseil général 64, et Bernard Dupont, Conseiller général des Pyrénées-Atlantiques et Président du consortium du jambon de Bayonne.

 

Actualités

25/11/2014 : Interview diffusée sur le site de “Ouest France” à l’occasion de la visite du Pape au Parlement européen

http://www.ouest-france.fr/le-pape-mardi-strasbourg-la-construction-europeenne-est-un-miracle-3000829

20/11/2014 : “La Défense française, une dépense qui pourrait être européenne”, article publié dans “Libération”, le 20 novembre 2014

Paris a renoncé à convaincre l’UE de déduire du déficit français le côut de ses opérations militaires extérieures. Qui profitent pourtant à tout le continent.

Si la France dépensait autant que l’Allemagne pour son armée (1,4% du PIB contre 2,2%), elle serait quasiment dans les clous du Pacte de stabilité… Alors que la Commission européenne va rendre son avis, le 24 novembre, sur le budget français pour 2015, il est curieux que le gouvernement n’ait pas invoqué cet argument, surtout au moment où le coût des opérations extérieures (Opex) explose. Car l’exécutif communautaire, chargé par les Etats de la surveillance des budgets nationaux, devrait étriller la France : avec un déficit public annoncé de 4,3% du PIB, elle a allègrement violé sa promesse de le ramener sous la barre des 3% en 2015.

17/11/2014 : Ecoutez l’émission à laquelle a participé Alain Lamassoure, eurodéputé du Parti populaire européen en cliquant ici.

Ecoutez l’émission à laquelle a participé Alain Lamassoure, eurodéputé du Parti populaire européen en cliquant ici.

13/11/2014 : Communiqué de presse de la délégation française du Groupe PPE (13 novembre 2014)

La délégation française du Groupe PPE s’est réunie le 13 novembre à Bruxelles. Elle a pris acte de la démission de Jérôme Lavrilleux de l’UMP et de la décision prise par le bureau politique de l’UMP à son sujet le 4 novembre dernier.

En conséquence, la délégation française au sein du Groupe PPE compte désormais 19 députés UMP et un membre individuel au sens de l’article 3, paragraphe 2, du règlement du Groupe PPE.

Cette décision a été prise à l’unanimité de la délégation.