Rechercher :

Editorial

Le référendum écossais du 18 septembre était une première pour toute l’Europe démocratique. Il comporte un triple message.

Le premier, de loin le plus important, concerne nos amis britanniques. Le modèle de gouvernance interne du Royaume-Uni a vécu.

A la une

 

 

 

 

 

Avec Georges Labazée, Sénateur des Pyrénées-Atlantiques et Président du Conseil général 64, et Bernard Dupont, Conseiller général des Pyrénées-Atlantiques et Président du consortium du jambon de Bayonne.

 

Actualités

31/10/2014 : Communiqué de presse: “Réaction d’Alain Lamassoure (UMP, PPE, Fr) aux propos injurieux de Florian Philippot sur le Président Giscard d’Estaing” 31/10/2014:

“M. Philippot se fait gloire de n’avoir pas lu les propositions de Valéry Giscard d’Estaing avant d’en évoquer le contenu et de qualifier son action passée en termes injurieux”, a déclaré Alain Lamassoure.

31/10/2014 : Communiqué de presse : “L’action personnelle de Michel Barnier a illustré ce que l’Europe peut faire de mieux” (31/10/2014) :

“En ce dernier jour de la Commission Barroso, je souhaite rendre hommage au travail accompli dans la période la plus difficile de l’histoire de l’Europe. Au nom de la délégation française du Groupe PPE, j’ajoute un éloge particulier pour le rôle fondamental joué par le vice-président Michel Barnier”, a déclaré Alain Lamassoure, président de la délégation française …(UMP) du Groupe PPE au Parlement européen.

30/10/2014 : “Bruxelles salue les efforts du budget de la France, article publié dans ” Ouest France ” le 29/10/2014 :

La Commission européenne ne demande pas, pour l’instant, au gouvernement de revoir son budget. Cette décision permet à la Commission, comme à l’État français, de sauver la face. L’Italie aussi est épargnée.

29/10/2014 : Communiqué de presse: Déclaration à propos du jugement de la Commission Barroso sur le projet de budget 2015 de la France:”Mauvaise élève, la France doit redoubler d’efforts”

Le gouvernement français a obtenu in extremis un repêchage de la Commission européenne sortante, mais il ne faudrait pas que, comme l’année dernière, le mauvais élève ainsi repêché en déduise qu’en continuant ainsi il va devenir le prix d’excellence”, a déclaré Alain Lamassoure, président de la délégation française (UMP) du Groupe PPE au Parlement européen.

“Le jugement final interviendra en novembre et il ne sera plus possible de remettre une copie blanche sur les épreuves majeures que sont les réformes du marché du travail, des retraites, de l’État, des collectivités locales et de la sécurité sociale” a expliqué le député européen.

“La France ne pourra pas éviter le redoublement des efforts” a conclu Alain Lamassoure.