Rechercher :

« Et si l’Europe intéressait enfin les électeurs, comme le souhaite Alain Lamassoure ? » Sud Ouest du 27 décembre 2013

Adopté par Bruxelles, un rapport du député européen (UMP, PPR) Alain Lamassoure vise à établir « de meilleures relations entre le Parlement et le Conseil européens ».

« Sud Ouest ». Votre rapport revoit les relations entre le Conseil et le Parlement. Pourquoi ?
Alain Lamassoure. Le traité de Lisbonne a fait du Parlement une entité qui mérite enfin son nom. Auparavant, l’adoption d’une loi exigeait une majorité au sein du Conseil des ministres européens. Le parlement délibérait, votait, mais n’avait qu’un pouvoir d’amendement limité. Désormais, les lois ne passent qu’en vertu d’un vote du Parlement. Il n’y a plus de dernier mot du Conseil.

Le traité a également institutionnalisé la pratique des sommets européens, qui n’existaient qu’à la marge auparavant. Au plus fort de la crise de la zone euro, ces sommets sont même revenus presque tous les mois. C’était un phénomène imprévu, qui n’est pas très sain et ne se justifie qu’en période de crise. Car, même s’ils ont pris des décisions qui s’imposaient, ces sommets ont parfois aspiré des problèmes qui relèvent des niveaux inférieurs : ministres et Parlement européens […]. Aujourd’hui, nous voulons éviter que le Conseil évoque trop de sujets et entre trop dans le détail. Un échange avec le Parlement est nécessaire. (Lire la suite…)

« Union européenne : le rapport d’Alain Lamassoure adopté », Sud Ouest du 13 décembre 2013

« Le député européen du Sud-Ouest, natif de Pau et résident du Pays basque, a rédigé un rapport sur l’amélioration des relations de travail entre le Parlement européen et le Conseil européen (Lire la suite…)

« 23,5 M€ D’AIDES EUROPÉENNES AUX PME INNOVANTES »

L’Union européenne (UE) fait savoir qu’elle a versé plus de 550 M€ en financement pour les PME françaises entre 2007 et 2013, dans le cadre de FP7 ou 7e programme-cadre de recherche de l’UE. FP7 est le principal instrument de financement en recherche et développement des entreprises.Le communiqué de l’UE précise que plus de 2.000 PME françaises ont bénéficié de fonds européens, avec une contribution moyenne de l’ordre de 310.000 € par entreprise. L’Aquitaine a bénéficié de 23,5 M€ pendant cette période, juste derrière Midi-Pyrénées (28,8 M€), mais devant Languedoc-Roussillon (11,6 M€) et Poitou-Charentes (1,6 M€). L’Aquitaine reste cependant très loin derrière Rhône-Alpes (91,1 M€) et Provence-Alpes-Côte d’Azur (79,1 M€).

https://www.facebook.com/innovation.union

Message reçu des Restos du Coeur, le 6 décembre 2013

Concours photos : « L’Europe dans ma région 2013″ – Juin 2013

 

Concours "L'Europe dans ma région"

L’année dernière, la Commission européenne organisait la première édition de son concours photos « L’Europe dans ma région » avec plus de 600 clichés soumis !
Cette année, la Commission souhaite célébrer avec vous les projets qui améliorent réellement la vie des citoyens et apportent des bienfaits manifestes à l’échelon local.

(Lire la suite…)

« L’Europe maintient son aide alimentaire » article publié dans la Dépêche du Midi, le 13 juin 2013

« Banques alimentaires, Croix-Rouge, Restos du Cœur et Secours populaire peuvent respirer. Hier, le Parlement européen a maintenu l’aide alimentaire de 3,5 milliards d’euros pour la période de 2014 à 2020, soit 500 millions d’euros par an. Ces dernières semaines, les associations caritatives avaient tiré la sonnette d’alarme sur une baisse éventuelle de ce soutien aux plus démunis. Début février, Herman Van Rompuy, président du Conseil européen, avait prévu seulement 2,1 milliards, soit 40 % de moins. (Lire la suite…)

Inauguration des nouveaux locaux du Bureau Aquitaine Europe à Bruxelles, mercredi 5 juin 2013

Alain Rousset et Alain Lamassoure – photo CRA

Conférence « The EU as a peacemaker: enhancing EU mediation capacity », le 28 mai 2013

 

Ouverture de la conférence « The EU as a peacemaker: enhancing EU mediation capacity » organisée conjointement par le Parlement européen, la Présidence irlandaise du Conseil de l’UE et le Service européen d’Action extérieure, au Parlement européen à Bruxelles. Objectif: promouvoir le projet d’Institut européen de la Paix défendu par Franziska Brantner et Alain Lamassoure au Parlement européen.

 

Panel de haut niveau, sous la présidence d’Alain Lamassoure, pour conclure la conférence « EU as a peacemaker ».De gauche à droite: Elmar Brok, Président de la commission des Affaires étrangères du Parlement européen, Alain Lamassoure, Pierre Vimont, Secrétaire général exécutif du Service européen d’Action extérieure et Eamon Gilmore, vice-Premier ministre, Ministre des Affaires étrangères d’Irlande et Président en exercice du Conseil de l’Union européenne.

Remise du Prix Hippocrène de l’Education à l’Europe 2013, le 22 mai 2013

Compte-rendu de la réunion conjointe des commissions des Affaires européennes de l’Assemblée nationale et du Sénat avec les membres français du Parlement européen, sur le cadre financier pluriannuel 2014-2020, le 2 avril 2013

Cpte-rendu-Réunion conjointe PE-AN-Sénat

Older Posts »